• Nintendo 3DS

     Ne doit pas être confondu avec Nintendo DS.
    Nintendo 3DS
    Nintendo 3DS Blue

    Fabricant Nintendo
    Type Console portable

    Date de sortie Icons-flag-jp.png 26 février 2011[1]
    Icons-flag-eu.png 25 mars 2011
    Icons-flag-us.png 27 mars 2011
    Icons-flag-au.png 31 mars 2011
    Processeur CPUs 2 x ARM11 266 MHz
    GPU Digital Media Professionals (DMP) PICA200[2]
    Média Cartouche, Carte 3DS
    Service en ligne Nintendo Wi-Fi Connection, Street Pass, Spot Pass

    13 Nintendo 3DS (logo).svg  
    Nintendo DS Nintendo 3DS  

    La Nintendo 3DS (ニンテンドー3DS, Nintendō 3DS?) est une console portable de Nintendo, « qui est capable de produire des effets en 3D sans avoir besoin d'aucun verre spécial », un procédé appelé auto-stéréoscopie[3]. Sortie le 26 février 2011 au Japon, le 25 mars 2011 en Europe, le 27 mars 2011 en Amérique du Nord et le 31 mars en Australie[4], la console succède à la série des Nintendo DS[3], qui partage en particulier ce marché avec la PlayStation Portable de Sony[5]. La Nintendo 3DS est compatible avec les logiciels de la série des Nintendo DS, incluant ceux de la Nintendo DSi[3]. Elle est commercialisée sous deux coloris différents : Bleu Lagon et Noir Cosmos[6].

    Annonçant la console le 23 mars 2010, Nintendo l'a officiellement dévoilée à Electronic Entertainment Expo de 2010[3], le 15 juin[7], invitant les participants à la tester[8]. Selon certains analystes, le calendrier de Nintendo, qui avait détourné l'attention du lancement de la toute nouvelle Nintendo DSi XL, était probablement destiné à éviter des fuites (en) de la presse japonaise[9]. La console est déjà sortie au Japon et est arrivée sur le continent Européen.

    Les premiers tests de la console furent publiés dès le 4 mars 2011. Ils sont plutôt enthousiastes[10]. Des déballages photo et vidéo de la console sont disponibles[11]Bien qu’il y en ait déjà eu auparavant, les spéculations autour d'un véritable successeur de la série Nintendo DS ont commencé à devenir de plus en plus récurrentes fin 2009. À la mi-octobre, le tech tabloid Bright Side of News* rapportait que le développeur de processeurs graphiques (GPU) Nvidia avait gagné le contrat de fabrication du microprocesseur de la console avec sa série de system on chip Nvidia Tegra[12]. Plus tard ce mois-là, en parlant de l’avenir des consoles portables de Nintendo, le président de la société, Satoru Iwata, a indiqué qu'alors que la connectivité mobile par abonnement haut débit mobile « ne correspondait pas aux clients Nintendo », et s'est intéressé à l’exploration d'une option similaire au service Whispernet du Kindle d’Amazon, dans lequel les utilisateurs ne sont pas facturés pour la connexion, et dans lequel les coûts sont subventionnés[13].

    Bien que Nintendo ait exprimé son intérêt dans l’intégration des capacités de détection de mouvements dans sa console portable avant la sortie de la première Nintendo DS[14], un commentaire de Satoru Iwata dans un entrevue avec Asahi Shimbun a abouti à un conflit mineur entre la publication et Nintendo sur le fait qu’Iwata ait confirmé que le successeur de la Nintendo DS incorporerait un capteur de mouvement[15]. Le même mois, l’analyste Jesse Divnich de l’Electronic Entertainment Design and Research (EEDAR) a déclaré que l’entreprise estimait que Nintendo allait lancer un successeur de la Nintendo DS « dans les 15 prochains mois »[5],[16].

    En février 2010, le site de jeux vidéo Computer and Video Games (CVG) rapportait qu'une « poignée » de développeurs japonais étaient en possession d'un SDK pour le successeur Nintendo DS, accordant une priorité spéciale à la société Pokémon. Selon un journaliste de CVG, la console inclurait un accéléromètre, similaire à l’iPhone, « mais qui ferait plus »[17].

    En mars 2010, le vétéran journaliste des jeux vidéo, Raymond Padilla, rapporta de la Game Developers Conference de San Francisco d’autres rumeurs à propos d'un successeur de la Nintendo DS. Selon les développeurs prétendant travailler sur le système, la console inclurait deux écrans comme la Nintendo DS, mais plus grands, et avec de plus hautes résolutions, et un plus petit écart entre eux — assez négligeable pour être utilisés ensemble comme un seul écran large. Un accéléromètre serait intégré dans le dispositif. Le SDK est censément « semblable en puissance de la GameCube », avec une courbe d'apprentissage (en) facile pour les développeurs travaillant familièrement avec les consoles de salon GameCube ou Wii. Les développeurs ont affirmé que leurs jeux pour la nouvelle console serait terminés avant la fin de l’année, Padilla indiquant qu'une annonce à l’E3 de juin 2010 était probable, avec un lancement pour la fin de la même année[18]. Dans le même mois, plusieurs développeurs parlèrent publiquement des fonctionnalités qu'ils souhaitaient voir apparaître chez le successeur de la Nintendo DS, telles que des fonctionnalités en ligne plus fortes[19], deux écrans multi-touch[20], un GPS, et même une connexion 3G[21]. Le 23 mars 2010, Nintendo annonça officiellement la Nintendo 3DS[22].

    Dévoilement à l'E3[modifier]

    En juin 2010, le site de jeu-vidéo IGN rapportait que selon « plusieurs développeurs qui auraient testé la 3DS dans sa forme actuelle », le système possède une puissance de traitement « dépassent de loin celui de la Nintendo Wii » et qu'avec des shaders 3D, ils pourraient faire des jeux « qui ressembleraient fortement aux visuels des générations actuelles de la Xbox 360 et PlayStation 3 ». Le site a également cité « de nombreuses sources de développeurs » indiquant que la console n'utilisait pas le system on chip Nvidia Tegra[23].

    Le système a officiellement été dévoilé à l'E3 2010 le 15 juin 2010. Le premier jeu révélé était Kid Icarus: Uprising, mais d'autres jeux de tierce-partie tels que Square Enix avec Kingdom Hearts et Final Fantasy, Konami avec Metal Gear Solid 3: Snake Eater 3D, Warner Bros. Interactive avec Batman, Ubisoft avec Assassin's Creed: Lost Legacy, Capcom avec Resident Evil: Revelations et Super Street Fighter IV: 3D Edition, et enfin Activision avec DJ Hero. D'autres titres de Nintendo ont été dévoilés plus tard après la conférence, comme Mario Kart 3DS, un remake de Star Fox 64[24], Animal Crossing 3DS, Nintendogs + Cats et un remake de The Legend of Zelda: Ocarina of Time en 3D[25]. Le 29 juin 2010, il a été annoncé que la date de sortie et le prix seront officiellement annoncés le 29 septembre 2010[26]. Le design montré à l'E3 est presque définitif et est soumis à des modifications mineures[27].

    Le 29 septembre 2010, Nintendo of Japan a annoncé la date de sortie de la Nintendo 3DS au Japon au 26 février 2011, et pour mars 2011 en Amérique du Nord et en Europe. En outre, plusieurs caractéristiques additionnelles ont été annoncées, tels que l'inclusion d'un « centre de création Mii » (Mii Creation Center), une « console virtuelle » (Virtual Console) (incluant des jeux pour Game Boy, Game Boy Color et des « jeux classiques » en 3D), un instrument pour des téléchargements et mises-à-jour plus rapides, le multi-tâche, plusieurs jeux incluant la réalité augmentée, une carte SD de 2 Go, et le stockage des données de jeu. Deux couleurs seront dispobiles le 26 février — Aqua Blue et Cosmo Black, au Japon de 25 000 ¥, soit 220 $[28]. Le design final a également été révélé lors de cet événement[29],[30].

    Réactions[modifier]

    Sony a répondu, dès le lendemain de l’annonce, par la voix de John Koller, chef du marketing de la firme aux États-Unis, lors de réponses aux questions posées par IGN. Il réagit, disant qu'« il reste encore à voir où va Nintendo avec la 3D sur une console portable. C’est une démarche intéressante, mais j’aimerais tout d'abord voir où ils vont d’un point de vue démographique. Entre ce qu’indiquent nos propres études, et faire jouer en 3D des enfants de 8 ou 9 ans, il y a un écart. »[31]. John Koller précise également que Sony ne travaillerait pas sur la 3D pour ses consoles portables[31].

    Michael Pachter, analyste du secteur vidéo-ludique, dit : « Nous avons trouvé l’annonce de la 3DS en quelque sorte mal à propos, venant la semaine précédant le lancement de la DSi XL. De notre point de vue, l’annonce de la société a prévenu les consommateurs que la DSi XL serait obsolète dans moins d’un an et nous avons été surpris du calendrier »[32]

    La presse a pu tester au cours de la présentation quelques temps avant l'E3 la console, et certains journalistes ont avoué être très convaincus, voire « bluffés » pour certains, par les performances et les jeux de la machine[33],[34]. D'autres, énoncent cela dit un petit temps d'adaptation et une certaine fatigue visuelle après un usage prolongé[35].

    Le site Gamalive publie le premier test de la console, le 4 mars 2011, et parle d'une console plutôt jolie (même si salissante à cause des traces de doigts), facile à prendre en mains, regorgeant de nombreux logiciels préinstallés, avec un écran très lumineux et présentant un effet 3D réussi[36].

    Mises à jour[modifier]

    Voici les mises à jour européennes sorties et à venir, avec leurs fonctionnalités :

    • Version 1.1.0-1E (25/03/2011) : Cette mise à jour ajoute une vidéo en 3D d'1 minute 22 secondes, Nintendo affirme que cette mise à jour améliore les options de communication de la console [37].
    • Une nouvelle version est prévue pour fin mai 2011, elle activera le navigateur internet, l'E-shop (Plateforme de téléchargement de jeux GameBoy, GameBoy Color et DSiWare) et cela activera aussi le transfert de données entre consoles Nintendo 3DS et Nintendo DSi [38].

    Jeux[modifier]

    Article détaillé : Liste de jeux Nintendo 3DS.

    Durant l'E3, Nintendo a montré à la presse une liste des jeux en cours de développement chez les différents éditeurs[39].

    Caractéristiques techniques[modifier]

    Target Shooting en réalité augmentée à l'E3 2010

    La Nintendo 3DS utilise le processeur graphique PICA200 de la start-up japonaise Digital Media Professionals (DMP)[40]. Le processeur graphique tourne à 133Mhz. La 3DS pourra gérer des shaders pour les vertex et utilise un pipe fixe pour les fragments. Le CPU est un ARM11 double core cadencé à 266Mhz et 128 mo[41] de Ram principale (jeu d'instruction armV6). Le PICA200 bénéficiera de 2 banques de 3Mo de Ram vidéo ultra rapide (contre 3 Mo sur la Wii). Elle a deux écrans ; l'écran du haut est un écran 5:3 auto-stéréoscopique de 90 mm (3,53 po) avec une définition de 800 × 240 pixels (soit 400 × 240 pixels pour chaque œil, WQVGA) qui est capable de produire un effet en trois-dimensions auto-stéréoscopique, ne nécessitant pas de lunettes 3D, tandis que l'écran du bas est un écran tactile 4:3 non-3D de 76 mm (3,02 po) avec une définition de 320 × 240 pixels (QVGA)[42]. La 3DS pèse approximativement 230 g et, une fois fermée )[40] , est de 134 × 74 × 21 mm[42]. Les cartouches sont différentes de celles de la Nintendo DS : on note en effet une petite excroissance sur le côté et ces dernières (réalisées par la société taïwanaise Macronix) pourront stocker jusqu'à 8 Go [40] de données.

    Nintendo 3DS E3

    Logiciels pré-installés[modifier]

    Après sa sortie en Europe le 25 mars 2011 ,la 3DS est vendue avec des logiciels inédits pré-installés Nintendo, dont un appareil photo numérique capable de capturer des photos 3D grâce aux deux objectifs extérieurs de la console. Étant donné que la console ne possède qu'un objectif intérieur, les photos prises avec celui-ci seront en 2D. L'écran tactile n'est pas en 3D car il est impossible pour l'instant de projeter de la 3D sur un écran tactile. Les logiciels pré-installés sont les suivants :

    • Information sur la santé et la sécurité : donne des précautions et recommandations d'utilisation sur l'effet 3D de la console.
    • Appareil photo Nintendo 3DS : permet de capturer des images en 3D avec les objectifs extérieurs et en 2D avec l'objectif intérieur.
    • Studio son Nintendo 3DS : permet d'enregistrer et modifier des sons et d'écouter des musiques enregistrées sur une carte SD.
    • Editeur Mii : permet de créer un Mii 3DS manuellement ou à partir d'une photo prise.
    • Place Mii (Streetpass): sert à voir les Mii qui se sont croisés avec le Streetpass.
    • Jeux en RA (Réalité Augmentée) : permet d'utiliser la RA avec les cartes fournies avec la console (Carte ?,carte Mario ,carte Zelda ,carte Kirby ,carte Samus Aran ,carte Pikmin ) du contenu est généré sur l'écran en temps réel grâce aux objectifs 3D.
    • La guerre des têtes : jeu permettant de prendre en photo une tête et de l'utiliser comme ennemi du jeu (en RA aussi).
    • Journal d'activités : affiche les pas effectués en mode veille ,le temps de jeu et la liste des logiciels utilisés .
    • Mode téléchargement DS ou 3DS : permet de télécharger un logiciel DS/3DS si une autre console à proximité le permet.
    • Paramètres de la console : permet de régler les paramètres : connexion internet, gestion des donnés, mise à jour, informations de l'utilisateur, etc.

    A noter que le pictochat a été retiré de cette console

    Notes et références[modifier]


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires